Scplogoweisskl 1                                                                                        

                                                                                                              

                       

 

 

AOÛT 2016

    La Corse, une montagne dans la mer…

La Corse est une le parmi les plus belles du monde, tant par ses lieux sauvages et fantastiques que par les hommes qui la peuplent. Amoureux de son île, gardant en mémoire un passé glorieux et douloureux, la rudesse d’une vie rurale et pastorale où il fallait arracher à la terre de quoi subsister, le corse, généreux dans l’âme, fier de ses racines, a gardé un sentiment identitaire jamais démenti. De tout temps, l’animal et l’homme se sont accordés afin que cette terre, cultivée ensemble, puisse leur apporter la prospérité et affronter les hivers parfois rudes des terres montagneuses.Ainsi, les animaux domestiques comme les chevaux, moutons, chèvres et cochons permettent aux hommes de vivre une vie simple mais riche d’amitié et de partage. Parmi tous ces animaux qui ont donné à la Corse une partie de son identité, il y a le chien. Fidèle compagnon du berger qui menait ses brebis et vaches sur les hauts plateaux herbeux, le chien, gardien de troupeau, était aussi l’élément essentiel pour la chasse au gibier… Le fameux Cursinu, chien endémique à la Corse, aujourd’hui reconnu comme race à part entière, est ce chien polyvalent, très prisé par les chasseurs, qui permit pendant des décennies à de nombreuses familles de se nourrir en viande toute l’année.

Mais voilà, derrière cette belle carte postale, il y a la réalité de notre temps moderne. Aujourd’hui, de nombreuses associations crient leur colère devant le spectacle désolant de ces chiens et chats abandonnés à l’errance dans toute la Corse. Ils sont chiots, chatons, jeunes de races ou croisés, adultes plus âgés qui connaissent la faim, la soif, la maltraitance, les dangers de la route ou ceux dûs à leur fatale rencontre avec des sangliers. Certains, encore bébés, mourront prématurément sous les crocs de chiens affamés ou seront retrouvés atrocement battus à coup de bâton. Pour d’autres, adultes et plus jeunes, si la faim ne les tue pas de suite, s’ils ne sont pas chassés à coups de pied ou de fusil des propriétés où ils tenteront de se refugier, la route mortelle sera leur dernier souvenir de vie. Quant aux chats, il n’est pas rare de retrouver des cartons remplis de chatons encore vivants, déposés au pied des poubelles et plus généralement dans les containers!!!

Mais l’horreur ne s’arrête pas là ! Un exemple parmi tant d’autres : l’année passée, sous un soleil caniculaire, une touriste découvre dans une poubelle étroite, un pauvre pointer adulte jeté de telle façon qu’il ne pouvait ni se retourner ni se tenir debout. Le pauvre chien, épuisé et mourant de faim et de soif, n’avait même plus la force d’aboyer.

L’association œuvrant sur l’extrême sud de la Corse l’a pris en charge mais, pour 1 chien sauvé de la mort, il y en a des dizaines d’autres qui mourront seuls et dans d’horribles souffrances.

 « Pourquoi ? » me direz-vous … Les raisons sont simples :

1/ sur toute la Corse il y a 3 refuges. Parmi eux, la seule et unique fourrière/refuge située à Bastia fermera ses portes prochainement. Les 2 autres refuges situés à Ajaccio et à Calvi sont de petites structures et ne peuvent accueillir que les animaux des proches environs.

2/ quant au reste de la Corse, il n’existe aucune structure pouvant venir en aide aux animaux errants et abandonnés : pas de fourrières, pas de refuges et pas ou très peu de familles d’accueil, les animaux et les associations corses en détresse ne peuvent compter que sur l’aide des refuges et associations du continent qui veulent bien les aider.

C’est ainsi que devant tant de misère animale, devant le désarroi de l’association SOS Décharge qui nous a appelé à l’aide, nous avons accepté d’accueillir dans notre refuge quelques uns de ces laissés-pour-compte.

Aujourd’hui, ces amours de chiens savent que leur calvaire a enfin cessé. Ils n’ont de cesse d’exprimer une reconnaissance infinie, envers les humains que nous sommes, par des léchouilles et, surtout, à travers leur joie de vivre. Ceux, qui hier étaient condamnés à une mort des plus horribles, sont heureux de pouvoir aimer un humain sans peur d’être rejeté ou battu. Mais, pour 1 chien sauvé, n’oublions pas que des centaines d’autres attendent dans toute la Corse qu’une main secourable vienne les délivrer de l’errance et de l’abandon.

 

 

Pendant ce temps à Sans Collier Provence …

Comme tous les ans au mois d’août, malgré les bénévoles et salariés en vacances, le refuge doit tout de même faire face à ses obligations.

Nous sommes tous les jours sollicités par les nombreux appels à l’aide émanant des fourrières, de personnes désirant se séparer de leurs animaux ou de ceux qui veulent les sauver.

Et si nous répondons le plus souvent à leurs demandes, nous sommes certains de trouver le réconfort et le bien fondé de nos actions dans les yeux apaisés de nos petits protégés.

Souvenez vous !

MADELEINE, notre gentille griffonne vendéenne, est arrivée dans notre refuge avec d’importantes douleurs à l’oreille.

Après une opération qui a consisté à un abaissement du conduit auditif externe et les problèmes survenus après l’intervention, MADELEINE est enfin sur la voie de la guérison.

Depuis, grâce à Jocelyne, nous découvrons une chienne pleine de vie, enthousiaste et joyeuse, qui fait le bonheur de sa famille d’accueil.

Près de Jocelyne, MADELEINE continue, avec plus de sérénité et dans la joie, ses derniers soins jusqu’à sa totale guérison.

 

Madeleine chez jocelyne

 

 

Quant aux animaux de ferme,

Grâce à clic-animaux et aux amis de SCP, nous avons enfin pu remplacer les clôtures bien endommagées par nos protégés.

Ce fut éprouvant et long car le terrain caillouteux et sec ne facilitait pas le travail de fixation au sol.

 

Ferme1 Ferme2

 

 

Depuis peu, LOUISE, une autre petite misère, est venue rejoindre notre refuge :

Louise yeux 1

 

LOUISE, une gentille femelle ariégeoise, née en janvier 2015, est arrivée au refuge dans un état déplorable. D’une maigreur incroyable, LOUISE a certainement connu l’enfer chez son ancien maître qui n’a pas hésité à l’abandonner souffrante plutôt que de la soigner.

La luxation de la glande nictitante des deux yeux nous laisse aisément comprendre l’ampleur des supplices subis à la lumière du jour par cette pauvre chienne.

LOUISE peut compter sur l’amour de nos amis de SCP et sera prochainement opérée.

Souhaitons-lui un bon et prompt rétablissement.

ADOPTION en France
Nous avons le plaisir de vous annoncer que TINA, HOPP, BARKANN, SALTO, KIM, CURLY, BUDDY, PRINCESSE et FIDJY ont enfin une famille pour la vie.

TINA

Tina tete

SALTO

Salto tete

BUDDY

Buddy tete

HOPP

Hopp tete

KIM

Kim tete

PRINCESSE

Princesse tete

BARKANN

Barkann tete

CURLY

Curly tete

FIDJY

Fidji tete2 1

 

DEPART en Allemagne

Ce mois d’août fut un mois bénéfique pour 15 de nos protégés. 
Grâce à nos super bénévoles qui les ont co voiturés, FOLK, BOUNTY, TILLY,  GEO, GERDA, ARISTO, FIONA, BADOU, DONYA, FITZ, et TIMMY ont été accueillis par nos chers amis allemands.
Nous sommes ravis de vous apprendre que nos chers HURLEY, KAYON, MIAMI et  ENOLA ont été déjà adoptés par de super familles allemandes. 

 

 

FOLK

Folk

ARISTO

Aristo tete

 

TIMMY

Timmy tete

BOUNTY

 

Bounty tete

FIONA

Fiona

HURLEY

Hurley tete3

TILLY

 

Tilly tete

BADOU

Badou tete

KAYON

Kayon tete

GEO

 

Geo tete 1

DONYA

Donya tete

MIAMI

Miami tete

GERDA

 

Gerda tete2

FITZ

Fitz

ENOLA

Enola entier2

 

Chers amis de Sans Collier Provence,

Nous avons le plaisir de vous annoncer notre Journée Portes Ouvertes qui aura lieu

DIMANCHE 2 OCTOBRE,

DE 11 HEURES A 17H.

Portes ouvertes 2016

Comme chaque année, de nombreux stands : restauration, vide-grenier et de multiples animations vous attendent impatiemment.

 

Nos petits protégés seront ravis de votre visite et espèrent avoir la joie d’être votre prochain compagnon,

N’oubliez pas de parler à votre entourage de tous ceux qui attendent une famille à aimer.

 

A très bientôt dans la petite chronique de Sans Collier Provence …

Bg